Drôle de Marionnette

chanson pour enfants

Drôle de Marionnette

Sans titre 2

Présentation du spectacle de chansons pour enfants de Coline Malice

 

 

"Coline Malice chante ses chansons pour adulte depuis une dizaine d'années...

 

Cette fois, elle propose, avec son complice, le compositeur pianiste et multi-instrumentiste Yannick Chambre, un répertoire de chansons tout public, à partir de 5 ans.

Un fameux duo, ou devrait-on dire trio, puisque la marionnette « Lola », une autruche poilue jaune et blanche, accompagne ce spectacle participatif, tendre et dynamique à la fois. D’autres marionnettes à fils visitent le spectacle…

 

Quelques titres de chansons : "Je n'aime pas la télé", "Mon ami est parti", "Son p'tit handicape à soi", "Mais qu'est-ce qu'on fait ? ", ... et bien entendu celle qui donne son nom au spectacle « Drôle de Marionnette ».

 L’occasion pour les enfants de se familiariser à la chanson, mais aussi à l’accordéon, au piano, au cajon et au balafon… Coline invite les enfants à participer, à chanter, à dire bonjour aux marionnettes...

Un spectacle, tout public, à partir de 5 ans.

Textes : Coline Malice

Musiques : Coline Malice et Yannick Chambre

 

Voix, balafon, accordéon diatonique : Coline Malice

Piano, accordéon chromatique, percussions : Yannick Chambre

 

Img 1352

 

Y’a d’la Malice dans la chanson pour gosses

Ajouté par Michel Kemper le 24 septembre 2013.

Sauvé dans Pour les mômes

Tags: Coline Malice, Nouvelles

Partager!

 

 

 

Coline, toute en Malice ! (photo Christine Ruffin)

Saluons l’arrivée d’une nouvelle venue dans la chanson pour enfants : Coline Malice, belge du Massif central. Belle recrue d’une chanson intelligente et responsable au moment même où Chantal Goya s’apprête à se faire la tournée des Zéniths pour de nouveau gazer le cerveau de nos petits loupiots.

C’est mené tambour battant à l’accordéon diatonique, façon trad’. Au chromatique aussi, au cajon, au balafon. A fond la caisse.

Famille recomposés (avec la copine à papa on fait des gâteaux et on peut dire des gros mots), petits et grands handicaps, télé (qu’elle n’aime pas, pas du tout ), besoin de câlins, recyclage d’un vieux nounours tout déchiré, inventaire de ce qu’un cerveau d’enfant peut contenir (pas de trace de la Goya ni de sa cousine Bécassine), mort d’un camarade de classe, envie de ne rien faire… sans se refaire l’inventaire d’un quelconque Prévert, Coline Malice brosse des situations somme toutes banales, parfois moins, avec une jolie sensibilité qui sied si bien aux parfums d’enfance : elle ne doit pas être tout à fait sortie de son passé de gamine pour parler et chanter comme ça.

 

Dans son chez-soi comme à l’école, ces onze chansons seront tant prétextes au pur plaisir qu’à discussions. Sans les réduire au seul qualificatif de pédagogiques (ce sont d’abord et avant tout des séquences de plaisir), ces chansons vont loin dans ce qu’elles contiennent de messages.

Nous avons déjà, sur ce site, parlé de Coline Malice et en avons dit beaucoup de bien. Cette nouvelle corde à son arc affine encore la perception que nous avons de son art. Chaleureux et fraternel, communicatif. Que du bonheur !

Coline Malice, Drôle de marionnette, autoproduit, 2013. Le site de Coline Malice, c’est ici

 

 

http://www.nosenchanteurs.eu/index.php/2013/09/24/ya-dla-malice-dans-la-chanson-pour-gosses/